Cette bibliographie critique prend le relais de la bibliographie préparée par Lori Saint-Martin (Lectures contemporaines de Gabrielle Roy, Boréal, 1998), qui recensait les publications savantes sur l'oeuvre de Gabrielle Roy parues jusqu'en 1997. Nous reproduisons également les notices parus dans le livre de Lori Saint-Martin, que nous remercions d'avoir accepté de collaborer à ce projet. La reproduction des références commentées parues dans son livre de 1997 s'ajoute au relevé que nous proposons ici des travaux parus depuis 1998.

Gabrielle Roy

Meadwell, Kenneth W. 1993. « Gabrielle Roy ». In Magill’s Survey of World Literature, sous la dir. de Magill, Frank N, p. 1656-1664. Coll. « Magill’s Survey of World Literature ». New York : Marshall Cavendish Corp.

The Limits of Sympathy: Gabrielle Roy’s The Tin Flute

Coleman, Patrick. 1993. The Limits of Sympathy: Gabrielle Roy’s The Tin Flute. Coll. « Canadian Fiction Studies ». Toronto : ECW Press.

La nouveauté de Bonheur d’occasion repose sur plusieurs éléments: place importante faite aux personnages féminins, rupture d’avec la mentalité coloniale de l’époque, alliance de rigueur et de poésie. Tout au long du roman, l’auteure accorde moins d’importance au réalisme photographique qu’à une «interrogation morale et psychologique à propos de la manière dont la fiction doit (ou ne doit pas) s’approprier le réel» (p. 50).

Un roman du regard. La Montagne secrète de Gabrielle Roy

Morency, Jean. 1986. Un roman du regard. La Montagne secrète de Gabrielle Roy. Coll. « Essais ». Québec : Centre de recherche en littérature québécoise, Université Laval, coll. "Études", 97 p.

Étude de la manière dont le regard structure l’imaginaire de La Montagne secrète. Une approche mythocritique révèle que toutes les forces qui entourent le protagoniste (ciel, eau, terre, feu, végétaux, animaux) concourent à l’émergence d’un univers pour ainsi dire en miroir, qui le renvoie à la conscience de lui-même.

Évangile selon Gabrielle Roy

Thério, Adrien. 1986. « Évangile selon Gabrielle Roy ». In Solitude rompue. Textes réunis en hommage à David M. Hayne, sous la dir. de Cloutier-Wojciechowska, Cécile et Réjean Robidoux, p. 394-395. Coll. « Solitude rompue. Textes réunis en hommage à David M. Hayne ». Ottawa : Presses de l’Université d’Ottawa.

The Play of Language and Spectacle: A Structural Reading of Selected Texts by Gabrielle Roy

De tous les romans royens, seul Bonheur d’occasion doit être considéré comme un roman réaliste traditionnel; tous les autres ouvrages mettent en scène, d’une manière ou d’une autre, les problèmes de l’expression et de la signification. C’est que tous les écrits de Gabrielle Roy, y compris Bonheur d’occasion, portent sur l’action de regarder, sur le «spectaculaire», un système de signification qui se manifeste dans la parole aussi bien que dans les actes non verbaux.

Gabrielle Roy. 1909-1983

Marshall, Joyce. 1983. « Gabrielle Roy. 1909-1983 ». Antigonish Review, no 55, p. 35-46.

Joyce Marshall a été la traductrice et l’amie de Gabrielle Roy pendant plusieurs années. Ainsi, elle évoque dans son article, à travers des anecdotes personnelles et professionnelles, l’attitude de Roy face à la vie et à son écriture, s’attardant notamment sur sa façon de transformer ses propres souvenirs et expériences en fictions. Marshall mentionne ainsi des détails biographiques sur la romancière manitobaine, retrace la réception de ses différents romans; elle propose également quelques pistes de réflexions sur ses romans.

In Memoriam: Gabrielle Roy (1909-1983)

Socken, Paul. 1983. « In Memoriam: Gabrielle Roy (1909-1983) ». Revue canadienne des langues vivantes/Canadian Modern Language Review, vol. 40, no 1, p. 105-110.

Gabrielle Roy a été, tout au long de sa vie, une figure complexe et paradoxale : «géante» de la littérature, elle était petite de stature, particulièrement à la fin de sa vie ; sensible aux problèmes de la vie urbaine, elle est restée très attachée à la vie à la campagne ; fédéraliste, elle a toujours considéré le Canada comme «sa maison», tout en gardant une préférence marquée pour le Québec.

Bonheur d’occasion di Gabrielle Roy

Fratta, Carla. 1981. « Bonheur d’occasion di Gabrielle Roy ». In Canada: L’immaginazione letteraria, sous la dir. de Rizzardi, Alfredo, p. 193-201. Coll. « Canada: L’immaginazione letteraria ». Abano Terme : Piovan Editore.

La femme dans l’œuvre de Gabrielle Roy

Pascal, Gabrielle. 1980. « La femme dans l’œuvre de Gabrielle Roy ». Revue de l’Université d’Ottawa, vol. 50, no 1, p. 55-61. <https://www.erudit.org/revue/vi/1979/v5/n1/200193ar.pdf>. Consulté le .

Reprise plus brève de Pascal 1979.
[source: Saint-Martin, L. (1998). Lectures contemporaines de Gabrielle Roy: bibliographie analytique de la critique (1978-1997), Montréal, Boréal.]

Gabrielle Roy et son œuvre

Boileau, Marthe. 1979. « Gabrielle Roy et son œuvre ». Cahiers de la Société d’études et de conférences, no 2, p. 103-111.

Pages